vendredi 13 janvier 2017

"J'aurai ton enfant quand même" ou l'apologie d'un vole de gènes

Avez-vous entendu la nouvelle composition de Sally Folk?  Non?  

Si vous êtes pour l'égalité homme-femme, vous n'allez pas apprécier. Voici un extrait des paroles :

«Oublie notre union 
Qui se meurt de toute façon 
Mais au moins lui nous unira 
Quand il t’appellera « Papa »
C’est intentionnel 
La pilule vaut ses chandelles 
C’est risqué de te convaincre 
J’aurai ton enfant quand même»

Les féministes de tous poils vont se réjouir...
Cette chanson semble faire l'apologie d’un certain mode opératoire, à savoir, favoriser une grossesse à l'insu du "géniteur-malgré-lui" et le mettre ensuite devant le fait accompli.  Si cette façon de faire n’est pas précisément illégale, il n’en reste pas moins que c'est scandaleux et immorale!  Peut-on aller jusqu’à dire que c’est une forme d’abus sexuel et d’extorsion planifiée?

Déjà trop de femmes agissent de la sorte.  Et lorsque le bébé arrive, il y a un mec qui se retrouve devant les tribunaux et condamné à payer une pension alimentaire pour un enfant dont il n’a jamais voulu et dont il n'avait même pas connaissance de l'existence. 

Si la femme peut choisir de mener une grossesse à terme ou non, il n’en va pas de même pour l’homme.  Encore une fois, deux poids deux mesures.  Elle décide et il n'a plus qu'à se taire et "assumer".

Avis aux mecs : Prenez TOUTES les précautions nécessaires si vous souhaitez éviter de vous faire littéralement "voler vos gènes" et ensuite vider votre compte en banque.  Et si Mademoiselle n’est pas contente, abstenez-vous!  Il en va de votre intégrité, de votre dignité et de tout votre avenir.  Et ici, je ne parle même pas de l'avenir du pauvre petit chou qui aura servi d'arme d'attaque pour les besoins tordus de sa mère.

J’espère maintenant que les radiodiffuseurs refuseront en bloque de faire tourner ce « Hit » misandre et dégradant.


Et message à Madame Sally Folk et aux féminazies : Si vous souhaitez avoir des enfants, mais qu’aucun homme n’a envie de le faire avec vous (ils ont peut-être raison de se méfier), visitez les cliniques de procréation assistée, qui aux dernières nouvelles, protègent encore l’identité des donneurs de sperme.  Vous ferez peut-être moins de dégâts sociaux, quoi que j’en doute.  Si une femme peut penser agir de manière aussi fourbe, je n’ose même pas imaginer le type d’éducation qu’elle donnera à sa progéniture! 



3 commentaires:

  1. J'aimerais mettre la patte sur le texte intégral de cette chanson. Je crois que le reste est pire encore que ta citation en tête de billet. Bonne prise de position, Suzanne, brève, et qui va droit à l'essentiel. ;-)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. mon ex qui veut m'élimner de la vie de mon fils et me fait vire une violencepsychologique incroyable juste parce que j'ai décider de le garder que je suis la mere , le pire c,est qu'il est tellement mielleux avec les intervenant qu'elle en perde leur neutralité et ne se rende pas compte que ce cercle est a la base car il entretient ce culte il partage meme la chanson a tous ses amis avant d'aller en cours et me dénigrer sur mes compétence parental et mon intégrité psychologique. Bravo madame Folk d'inspirer toute ses pauvres victimes d'homme qui apres avoir couché on les force parce que l'avortement est un expérience traumatisante. honte a cette chanteuse !

      Effacer