samedi 11 mars 2017

Islamophobie - Une maladie mentale dont seraient affublés l'ensemble des Québécois


Battre le fer pendant qu’il est chaud!

Encore un p'tit coup!  Tant qu'à taper sur le clou, aussi bien taper jusqu'à son enfoncement complet à l'intérieur même du matériau sur lequel on veut "river le clou".  Et depuis les événements malheureux de la mosquée de Québec, tout le monde est coupable et DOIT se sentir coupable.  C’est le temps de frapper pendant que ça fait mal.

Selon un article paru ce 9 mars 2017, "Les sentiments de méfiance et d’hostilité envers les musulmans ont été exacerbés depuis le projet de charte des valeurs québécoises mis de l’avant par le gouvernement péquiste de Pauline Marois. Les débats autour de ce projet ont engendré une multiplication des propos ouvertement xénophobes, que ce soit dans les commentaires du public circulant dans les médias ou sur des sites Internet spécialisés dans la « vigilance » face à l’islam."

Notons ici que cette affirmation est fausse.  S'il n'y avait pas déjà eu de problèmes liés à l'islam ou à d'autres religions minoritaires, soyons logiques, l'instauration d'une "charte des valeurs québécoises" n'aurait même pas été évoquée.  La charte des valeurs de Hérouxville (mère de LA charte) non plus.  En général, lorsqu'on décide d'établir des balises, c'est en regard d'un problème récurrent ou émergeant. 

La phobie

Qu'est-ce qu'une phobie? "La phobie spécifique ou simple se caractérise par la présence d’une peur marquée et persistante d’objets ou de situations bien circonscrits. Cette peur est qualifiée d’excessive et de déraisonnable et ce, autant par la personne qui en souffre. L’exposition à ce qui fait peur, provoque généralement une réponse immédiate d’anxiété importante."


Donc, nous souffrons supposément tous d'une forme aiguë de maladie mentale, qui se manifeste plus particulièrement lorsqu'on tente de nous enfoncer en travers de la gorges les vertus des préceptes misogynes, homophobes, ségrégationnistes, barbares et rétrogrades de la doctrine islamique et je décris : accommodements « raisonnables » (salle de prière en milieu de travail, arrêt périodique sur le quart de travail pour prier, respect du ramadan et perte d’efficacité, tenues vestimentaires distinctives, élimination et/ou modification d’activités « haram » pour la minorité, modification des règles habituellement valables pour tous, imposition de la certification halal dans l’alimentation, etc.). En bref, nous sommes fous de nous rebiffer de la sorte devant cette "religion d'amour et de paix" qui ne dérange personne.  Vite, à vos flacons d’antidépresseurs, de neuroleptiques et d’anxiolytiques!

Le coup de grâce

Suite à l'attaque de la mosquée de Québec, c'est le bal du dénigrement contre les Québécois, qui disent tout haut leur refus, leur rejet, leur malaise et leur dégoût devant la montée fulgurante d'un islam honni de par les valeurs qu'il véhicule, qui sont aux antipodes des valeurs démocratiques d'abord, et des valeurs culturelles ensuite.  

Cet événement a très bien servi l’agenda politique des libéraux ET de la communauté musulmane intégriste.  Qu’on se le dise, nos premiers sinistres, Messieurs Trudeau et Couillard, et les rigoristes musulmans en ont fait bassement leurs choux gras.  De plus, ce fut une belle occasion pour notre cheik arabe Couillard pour menacer ouvertement le peuple Québécois.  Pour un premier ministre, en charge du mieux-être de l'ensemble, c'est une véritable honte de constater son mépris et sa haine des Québécois.es.  Lui comme son acolyte fédéral ont démontré leur vif penchant pour l'islam et sa doctrine, au détriment du bien de l'ensemble de la population et de la cohésion sociale.  Ils sont absolument responsables du climat de hargne qui règne actuellement chez nous.  Et M. Couillard qui en rajoute une couche avec son "Alaouh Akbar!" public. Une insulte directe à toute la culture si particulière du Québec.

Et dans le même ordre d'idées, afin d’assurer le pouvoir culpabilisant de l’État sur le peuple désobéissant, des chroniqueurs et journaleux sans trop de scrupules attaquent ouvertement les libres penseurs tels Monsieur Richard Martineau, Madame Sophie Durocher, Madame Djemila Benhabib ou même Monsieur Mathieu Bock-Côté.  Pourtant, la liberté d’expression est toujours en vigueur au Canada et au Québec, non?  En fait, oui, mais juste si on critique des émissions comme Le Banquier ou Occupation double.  




Dénoncer l'islam c'est raciste

Il semblerait que de s’opposer aux accommodements « raisonnables » est aussi une manifestation d'intolérance et d’islamophobie, sans oublier l'antisémitisme, même si on en parle beaucoup moins.  Oui oui! C’est la vérité véhiculée par l’ensemble des mé(r)dias et de l’élite politique.  Ceci est la preuve de notre nationalisme exclusif et forcément raciste.  Donc, refuser de contribuer aux caisses islamiques financées par la consommation halal, voir d’un mauvais œil les prières n’importe où et à tout bout de champs, se dire ouvertement opposé au port de déguisements politico-« religieux » dans l’espace public est signe de graves troubles mentaux réservés exclusivement aux racistes, xénophobes, islamophobes et… nationalistes véreux.

De plus, la bien-pensance se fait un devoir de nous conter fleurette sur une religion "de paix et d'amour" tout en fermant les yeux sur toutes les valeurs malsaines enseignées par le coran; la ségrégation des sexes, la suprématie mâle, l'asservissement des femmes, la dévalorisation des femmes et des filles, l'enfermement du corps féminin, le total contrôle de tous les aspects de la vie quotidienne, le droit des hommes musulmans à frapper leurs femmes, la polygamie, les mariages avec des fillettes, etc. etc. etc.  Évidemment, les adeptes de cette doctrine plus politique que bigote nient catégoriquement l'existence des versets coraniques violents et incitant à la maltraitance, la torture et au meurtre des mécréants que nous sommes.  Selon eux, c'est une version mal traduite, incomprise, qui n'a pas du tout la même signification quand on comprend l'arabe. Tous les traducteurs sont donc des idiots ignares qui n'ont rien compris à l'arabe, c'est évident.  Ils peuvent traduire n'importe quoi, sauf l'arabe.

Pour finir, les manifs de "l'extrême droite"... extrême, vraiment?

Le 4 mars dernier a eu lieu une mobilisation dans plusieurs grandes villes du Canada.  Des groupes de "vigilance contre l'islam radical" comme dit le journaleux Chartrand, se sont rassemblés, sont sortis dans la rue pour dénoncer la motion fédérale M-103, qui condamne toutes les formes d'islamophobies. Notons ici que ce qui est visé, c'est le discours anti-islam, point barre.  Le reste, c'est juste pour faire cute et laisser croire qu'on inclus tout le monde.

Encore une fois, les médias ont bien démontré leur biais favorable à la culture islamique et au fascisme violent.  Dans la réalité, aucun n'a mentionné les vraies affaires.  J'ai trouvé UN article bien structuré qui relate des faits beaucoup plus proches de la réalité.  En voici un extrait et le lien :

"Une seule ville a essuyé des altercations avec le groupe fasciste d’extrême gauche Action antifasciste (n’oublions pas la mise en garde attribuée à Churchill : « Les fascistes de demain s’appelleront eux-mêmes antifascistes« ). Il s’agit évidemment de Montréal, le dernier bastion du groupe fasciste Antifa au Québec. Très violent (puisque fasciste), le groupe anarchiste, fidèle à ses habitudes, ne s’est pas dispensé de perturber la manifestation pacifique. Ses soldats ont lancé des fumigènes colorés sur les forces de l’ordre en les insultant, violenté des manifestants, vandalisé des commerces et véhicules, et ont lancé des projectiles au milieu de la foule.

Et dire que ces extrémistes tentent de justifier leurs agissements inexcusables au sein des réseaux sociaux.
Ils ne cessent de se dire pour la paix, pour la démocratie et pour le vivre-ensemble, mais sont, sans équivoque possible, les plus despotiques, violents et fermés d’esprit de tous les activistes occidentaux, droite et gauche confondues.
Les antifas sont violents au nom de la paix, ils entravent la liberté de manifester et empêchent par la violence la liberté d’expression au nom de la démocratie, et font taire ceux qui ne pensent pas comme eux au nom de la diversité et du vivre-ensemble. Heureusement, les policiers ont fait un excellent travail de protection, et peu de civils ont été blessés."
Devant les vidéos partagées par les participants et leurs différents témoignages avec images à l'appui, peut-on vraiment traiter les membres de groupes comme La Meute, Pégida Québec, Droit du Peuple et autres comme des extrémistes d'une "extrême droite" violente et fasciste? Absolument pas!  Ils ont fait preuve de discipline, de contrôle de soi et de réserve. Ils ont étroitement collaboré avec les forces policières en place pour que leur action de dénonciation se passe pacifiquement, dans les meilleures conditions possibles. Mais les médias ont simplement menti ou omis de présenter les événements tels qu'ils se sont produits.  Position gauchiste, multiculturaliste et pro-islam oblige...

Y'a-t-il des solutions?

Nous devons nous poser la question.  Quelles pourraient être les solutions positives pour redresser la barre? Devrait-on instaurer fermement la laïcité et interdire clairement toutes les formes d'accommodements religieux, qu'ils soient catholiques, juifs, musulmans, hindous ou autres? Est-ce que cette option pourrait faire diminuer les tensions sociales au sein du peuple Québécois et Canadien?

Et si les gouvernements continuent d'imposer les dogmes d'un multiculturalisme semblable à une forme de dictature haineuse envers les nationalistes, ne sommes-nous pas en route vers une révolte populaire face à l'affront fait à la majorité?  Il a été démontré que le multiculturalisme sauvage est un échec partout où il a été instauré.  Ce ne sera pas différent chez nous.

Les religions étant de tous les temps source de tensions et de dissensions, serait-il judicieux de confiner les croyances et pratiques religieuses au privé et lieux de culte ET d'en interdire purement et simplement la diffusion ou la représentation hors de ces deux sphères?  Est-ce que cela voudrait dire que nous devrons abandonner nos propres traditions et notre culture, Noel, Pâques, Nouvel An et les fêtes "païennes" comme la St-Valentin, Halloween et autres?  

Parlant de culture, il me semble important de la conserver, de la préserver de l'effacement progressif qu'on tente de nous imposer avec le reste. Notre culture, notre langue française, nos origines (ben oui, je suis de souche autochtone), c'est nous, c'est de nos racines dont il est question.  La première marque de respect de la part d'un nouvel arrivant serait justement de NE PAS tenter de la faire disparaître sous quelque prétexte que ce soit.  Quand tu vas à Rome, tu fais comme les Romains.  Si tu n'aimes pas les Romains, tu n'y vas pas.

Nous vivons une époque qui ne cesse de s'assombrir.  Chacun recherche l'étincelle intérieure qui lui donnera la force et la volonté de continuer dans un monde exigeant de plus en plus de performance, de gestion de stress en plus de faire subir une cadence infernale auquel l'être humain a du mal à s'adapter.  Mais de faire preuve de complaisance devant des doctrines qui incitent à la conquête et à l'assimilation des "autres" par la propagande insistante, la violence et le crime, c'est clair que ça ne peut pas passer dans un pays qui se prétend démocratique.  

Si nous voulons arriver à un véritable mieux-vivre ensemble, il faudra les mettre les fameuses balises claires, n'en déplaise aux minorités qui se sentent si opprimées.  La relation des Québécois avec la religion a été marquée par une autre forme de dictature, de pression et de maltraitance religieuse. D'en ramener une nouvelle, pire que la précédente qui a été remisée au privé, ce n'est certainement pas pour instaurer la paix sociale et la sérénité dans les chaumières Québécoises.

Mise à jour : Les Québécois islamophobes... et si c'était les musulmans qui étaient Québécophobes?

Extrait : "Et si on acceptait de parler, à l'inverse, des musulmans qui détestent les non-croyant?  Si on parlait de la "Québécophobie" des musulmans? Parce qu'il faut bien se rendre à l'évidence; toute cette histoire vise essentiellement à nous culpabiliser socialement et collectivement (encore) envers les musulmans."














12 commentaires:

  1. http://pointdebasculecanada.ca/journal-de-montreal-reportage-onze-institutions-controlees-les-freres-musulmans-quebec/

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci pour ce lien. Point de Bascule est extrêmement bien documenté sur le sujet et un excellent pont de références.

      Effacer
    2. Merci à vous de me lire et de partager (et diffuser) ce point de vue également :-)

      Effacer
    3. Je crois que nous faisons un effort significatif en ce sens.
      LA Meute vous remercie.

      Effacer
    4. C'est un plaisir et un honneur d'être à vos côtés.

      Effacer
  2. Vraiment , je ne vous connaissais pas..mais franchement, tout ce que j,apprend sur la religion musulmanes , depuis au moins 3 ans .........est exactement ce dont vous parler, jaime beaucoup, surtout votre simplicité.merci

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Effacer
    2. Merci beaucoup pour votre commentaire positif. Il est important de se renseigner, de rechercher des références sérieuses qui sortent du sentier des propagandes typiquement haineuses. Et de se renseigner, d'informer tout en restant objectif (et ce n'est pas du tout facile!) permet de se faire une idée plus juste de la véritable situation. Ne jamais oublié que l'islam, dans son fondement même, ne permet pas la remise en question, ne permet pas le questionnement par l'analyse de faits. L'islam est uniquement totalitaire et entend bien s'installer partout. Leur but est l'islamisation mondiale. Voilà contre quoi nous souhaitons mettre les populations en garde. Et ceci expliquant cela, voilà aussi pourquoi les gouvernements tentent par tous les moyens de faire taire les peuples occidentaux, qui s'opposent à l'émancipation de cette doctrine qui n'a absolument rien de religieux ou de spirituel.

      Effacer
  3. Bravo, j'en fais la même analyse. Demeurez toujours aussi éveillée.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci de me lire et je nous souhaite d'avoir de plus en plus de gens éveillés, tout comme vous, à la situation actuelle et à son évolution. Il en va de notre sécurité à tous et de notre avenir commun en tant que société libre, égalitaire et démocratique.

      Effacer